Chroniques romans
22
Mai
2013

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l'origine dans C Le Mag #106] 

 

L'explosion d'un village entier et la présence au sol de presque une centaine de cadavres brûlés mais portant les stigmates d'étranges mutations, paradoxes biologiques en série, voilà de quoi secouer la paisible Ardèche. Laure Dahan, en fuite, est la seule chez qui le mystérieux virus survit et elle s'en sert pour approcher ses poursuivants  qui détiennent sa fille. Pendant ce temps l'enquête de Vincent Augey, qui va nous mener du fin fond de l'Ardèche (Thines, Les Vans…) à Berlin en passant par le Maroc, la Croatie, l'Italie puis la Sicile, le dirige vers d'autres meurtres qui semblent avoir été étouffés.

Dans le ventre des mères est tapi un futur écœurant où pour des raisons de simple finance on assassine l'identité et l'innocence au profit du tripatouillage génétique et voilà poindre un nouveau Marketing viral auquel les plus hautes autorités offrent un paravent et les grandes fortunes une efficacité redoutable : l'eugénisme de retour n'effraie même plus ! Les nanobiotechnologies du Cerimex (déjà connu des lecteurs de Marin Ledun) vont s'opposer au personnage principal en rupture, excessivement tabagiste et sujet aux migraines qui ferait un chouette rôle dans un thriller au cinoche, une habitude avec les livres de Marin qui paraissent faits pour, aucun souvenir d'ailleurs d'avoir lu un Ledun sans avoir speedé jusqu'à la dernière page, un vrai régal. 

 

456 pages, 18,90€

ISBN:9782081277465  

 

© GED Ω - 22/05 2013

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.