Chroniques romans
16
Nov
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N° 132]

Noundidiou ! L’infâme James Ellroy entame un nouveau Quatuor de Los Angeles ?! Même si le projet semble trop ambitieux pour être honnête, en voilà une bonne nouvelle qui promet de grands moments de lecture !! Perfidia nous informe que la belle Kay (remember Le Dahlia noir) a eu un passé mouvementé lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, laquelle va faire se manifester chez les américains les pires réflexes racistes contre leurs résidents nippons (qui vont pour la plupart finir internés dans des camps pendant toute la durée de la guerre, et dont les propriétés vont devenir l’enjeu de sombres magouilles entre flics véreux et nervis mexicains) mais qui ne leur font pas oublier pour autant leur éternelle bataille pour le pouvoir que se livrent par exemple différents officiers de police quand en plus de faire régner un ordre très relatif, ils se retrouvent à devoir s'occuper de la fameuse « cinquième colonne » et d’un quadruple meurtre de citoyens également d’origine japonaise. « Les grands événements provoquent une perte de mémoire collective. […] tout le monde se contrefout que quatre Japonais soient retrouvés morts le jour où nous déclarons la guerre au Japon »… Pas si sûr, car le chimiste du LAPD Hideo Ashida va prendre de gros risques pour découvrir la vérité pendant que Kay joue les indics dans les milieux pro-communistes, évidemment visés aussi par les services de police sur les dents. Ellroy livre encore un livre très (trop ?) dense et d’une grande noirceur. YES !

834 pages, 24 €

ISBN : 9782743632588 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !