Tu payes ton coup ?

Chroniques romans
10
Déc
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N° 134]

Même bien placé pour être son dauphin direct, il y a de quoi être jaloux de l’irascible caméraman Ray Gunt. Faut dire que ce mec a un don pour attirer les embrouilles, c’est dingue ! C’est vrai qu’il pourrait y mettre du sien et par exemple s’exprimer un peu mieux mais il le dit lui-même au détour d’une page : « en tentant de former des phrases sans jurer, mon cerveau s’est figé. J’ai compris d’un seul coup l’effet que doit faire une crise cardiaque vous privant de la capacité de parler » ! Néanmoins l’ « antécoït » qui lui servait de femme trouve un taf sur les îles Kiribati pour lui et accessoirement Neal, son assistant trouvé dans un carton dans la rue. Mais « dans ce dépotoir immonde et misérable qu’on appelle le monde réel », rien ne tourne rond et surtout pas dans l’univers over-moisi de la télé-réalité auquel Ray se retrouve confronté, même d’un peu loin. Difficile de ne pas littéralement hurler et mourir de rire devant la méchanceté XL du bonhomme qu’on est tous (TOUS !) un peu quand on se moque d’untel ou untel, quand on rêve de pousser cette vieille qui n’avance pas ou de tirer une grosse claque au bébé braillard qui empoisonne la file à la caisse du magasin bondé. La culture américaine, la bêtise de son puritanisme hypocrite sont pourfendues avec jubilation mais à sa décharge, reconnaissons que Ray semble lui poursuivi par les singles britanniques les plus embarrassants des Eighties, ce n’est pas mieux ! Ce livre est évidemment recommandé. A donf.

 

356 pages, 20 €

ISBN : 9791030700084

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.