Tu payes ton coup ?

Chroniques romans
22
Déc
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N° 135]

Tout d’abord on découvre l’envers du décor de la vie d’un écrivain célèbre sur le déclin et celui d’un autre qui est passé depuis longtemps à autre chose, les deux connaissances se retombent dessus lors d’une signature et tout n’est pas vraiment le fruit du hasard là-dedans car l’improbable s’est produit : un homme d’affaires louche plein aux as et grand collectionneur, Dexter Dunford, propose au premier de ces messieurs, Conner Joyce, d’écrire un livre qui ne sera lu et possédé que par lui, moyennant une somme énorme et quelques conditions comme le secret absolu sur l’accord. Pressentant forcément un traquenard dans ce « contrat » qui aurait été, aux dires du mystérieux « Dex », signé précédemment par d’immenses auteurs comme Norman Mailer, Thomas Pynchon ou J. D. Salinger, Conner s’en ouvre à son « pote » Adam Langer qui raconte, à son tour, cette histoire troublante dans ce roman duquel il est le principal - et inquiet - narrateur. Diablement astucieux dans sa construction - il est vrai gigogne - polyphonique et tout en crescendo, Le Contrat Salinger est la bonne surprise dans le rayon polar de ces derniers mois avec cet incessant jeu de yoyo entre fiction et réalité, et un beau jeu de dupes entre les personnages, profonds et torturés, qui se débattent au fil de ces agréables pages. Et puis, si le monde de l’édition et ses requins, ainsi que la pseudo-crise qui les menaceraient si fort, se font égratigner au passage, c’est tant mieux.   

311 pages, 20 €

ISBN : 9782370560292

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.