Une petite contribution ?

Chroniques romans
19
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Le syndicat du crime a trouvé un nouvel ennemi mortel : Simon Templar ou « la terreur du milieu ».

« Nous autres saints, sommes d’ordinaire des âmes pacifiques et bienveillantes envers les humains. Mais nous n’aimons pas les escrocs, les parasites, marchands de vices, pourvoyeurs de damnation et autres vermines ou excroissances du même type […]. Nous allons vous débusquer, vous traquer, vous ratatiner et vous pulvériser et débarrasser l'Europe de votre présence. Nous nous fichons des lois et agissons exactement comme il nous plaît, nous infligeons les châtiments qui nous paraissent les plus adaptés à la vermine que nous pourchassons et personne ne nous échappera ».

Le gang du Serpent, composé entre autres de racketteurs de champs de course, sera leur première victime. Redoutable combattant, Templar va même aller jusqu’à rosser les bandits, non sans les avoir plumés au passage. L’inspecteur Teal s’en amusera presque quand ils auront le front de venir s’en plaindre à lui. À la tête d'un véritable réseau d'agents à son service terriblement bien renseigné, élégant et provocateur, Le Saint mène une guerre privée contre le crime, recrute Jerry Stannard dans la bande de son autre cible, Hayn, un trafiquant de drogue, et semble éprouver un malin plaisir à ridiculiser ses adversaire.

L'auteur ne manque pas non plus d'humour dans ses descriptions même si le scénario est parfois facile avec ce héros parfois un peu trop doué pour être crédible (mais San Antonio, James Bond, Harry Dickson ou Sherlock Holmes sont plus ou moins de la même trempe après tout) mais Le Saint reste une lecture sympathique pour qui aime les petits polars de série.

124 pages
ISBN : 2277301418

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.