Tu payes ton coup ?

Chroniques romans
04
Juil
2011

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l'origine dans Rock Hardi N° 42]

Hmmm voilà qui risque de contraindre les amateurs de polar à enfin se pencher sur les auteurs catalans, le prolifique Daniel Hernandez qui signe là son septième roman noir chez Mare Nostrum (voir en page liens) livre avec ce Bourreau un thriller qui mêle le douloureux passé franquiste de l'Espagne, la complexité des relations de cette dernière avec la Catalogne et un tueur en série qui laisse proprement emballés des cadavres dans tous les coins depuis un peu trop longtemps aux yeux des diverses maréchaussées. Les victimes sont toutes les proies du tristement célèbre garrote, spécialité ibérique en matière d'exécution, une machine à étrangler si on veut aller vite dans la description. Les personnages fouillés donnent envie de lire les autres bouquins de la série qui s'avère originale puisqu'elle met en scène un commissaire de la police autonome catalane (Pere Llobregat) et un inspecteur français de Perpignan (Jepe Llense). On aurait pu avoir affaire à un énième roman noir qui ne se contente que d'une histoire aux décors et aux personnages interchangeables, il n'en est rien tant les descriptions de ces éléments donnent vie au texte, la dimension historique a aussi son importance, que de bonnes surprises avec ce volume ! Mettons-nous donc en quête du reste de la série pour vérifier si ceux-ci tiennent autant la route !

 

235 pages, 12€

ISBN: 97829084762

 

© GED Ω - 04/07 2011

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.