Tu payes ton coup ?

Chroniques romans
18
Juil
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ecrit sous le pseudonyme de Vernon Sullivan,

J’irai cracher sur vos tombes (un des titres les plus géniaux jamais trouvés) met en scène le sulfureux Lee Anderson qui devient libraire dans la petite bourgade de Buckton et qui, quelques jours à peine après son arrivée, fréquente déjà la jeunesse locale fort délurée qu’il contribue à corrompre encore plus avec son âge qui lui permet d’acheter légalement de l’alcool. 

« Mais j’éprouvais surtout un autre besoin qui me tracassait. Il me fallait des femmes »

Lee a aussi un secret bien caché : fils de mulâtresse, il passe pourtant inaperçu et profite sexuellement d’une bande de blanches riches et perverses par vengeance qu’il veut, et aura, cruelle. Vian use d’un érotisme très cru pour l’époque et la noirceur générale du propos ne fait rien pour rendre le roman plus fréquentable à une époque où il finira par faire un sacré scandale. 

« Le temps n’est pas encore venu où la justice règnera sur cette terre pour les hommes noirs »

En attendant, Vian fait son possible pour remuer les consciences, la danse et la musique omniprésentes font swinguer les phrases cinglantes, les allusions à la pédophilie et l’alcool qui coule à flot finissent de faire du livre un cocktail incendiaire marquant.

« Elle avait un ligne à réveiller un membre du Congrès »

Et ce (beau) livre des lignes à la relecture ignorée, dommage, ça devient inévitable.

 

189 pages

ISBN : 2724221141

 

Une adaptation a été tournée au cinéma et c'est pendant sa première diffusion en salle que Vian mourut en 1959, il va sans dire qu'il désapprouvait le projet. On devrait penser à proposer des films à certains auteurs actuels.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.