Tu payes ton coup ?

05
Oct
2019

Un beau jour à notre campagne,

mon copain Yannick Le Béguec m'avait présenté ses parents, Papou s'était comme d'habitude directement attaqué aux broussailles qui envahissaient les abords de la propriété, Mamou avait voulu aller jeter un œil aux travaux entrepris sur le toit, elle m'avait donné le bras pour gravir les escaliers de la tour, ce qui avait valu à votre non-serviteur d'être qualifié, dixit Yannick, d'homme charmant.

Notre amitié, en pointillés car c'était plutôt le soir, version fiesta, que nous passions des moments « au Château » avec les copains, « entre jeunes », ne s'est jamais démentie. Après Yannick, Lucky et Papou, Mamou s'en est allée samedi.

Je garderai le souvenir d'une dame digne, douce et drôle qui aimait s'occuper de ses fleurs, et même confectionner des bouquets pour ma petite, fascinée par cette force tranquille qui coupait avec tendresse des tiges qui trouveraient bientôt leur vase.

Reposez en paix avec votre époux qui a déjà laissé un sale vide, et puisse la vie vous offrir à vous tous une Mamou dans votre entourage...

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.