Une petite contribution ?

Chroniques CD
11
Jui
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Groupe parisien avec un membre hollandais

(on ose le parallèle nom de groupe + PESTILENCE era 1993 ou pas ?), SPHERES s’est lancé en 2018 sur la voie d’un metal progressif aux influences modernes et groovy. Si ce sont typiquement les points qui nous chiffonnent souvent chez la plupart des groupes issus de l’école post-« néo »-metal, SPHERES parvient néanmoins à sortir des sentiers battus avec un son propre, un chant polymorphe (virant du clair au hurlement en passant par le grognement quasi-death) et des compositions aventureuses, au même titre que les textes qui semblent aborder sous couvert de science-fiction - on file de l’âge de fer cimmerien aux glandus politiques actuels - une critique d’un monde qui n’a pas besoin de la dystopie pour éternellement dévoiler son vrai visage : celui d’un monstre.

De sacrés musiciens livrent avec Iono un bel album qui demande du temps avant l’apprivoisement, mais démontre clairement du talent et de la détermination. Ça paie toujours.   

Le digipak est joliment illustré par Julien Grelet, ce qui fera bien sûr plaisir à tout matérialiste encore en vie.    

https://spheresofficial.bandcamp.com/releases

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac