Une petite contribution ?

03
Fév
2015

"Le safari, c’est où dites ?": On va dire que c’est la fête des émirs en ce moment sur ce site

(voir Experts vs Expatriés) mais veuillez bien noter qu’ici on aime aussi infiniment la Nature qu’on déteste 99% des habitants humanoïdes de la planète. Alors pas de quartier et sabre au clair quand on apprend que de richissimes bouchers saoudiens massacrent chaque année un nombre effarant (2000 et des bananes l’année dernière, bagatelle !) d’oiseaux en voie de disparition pour se marrer un coup, on a juste les nerfs, c’est encore le clavier qui va morfler pour célébrer les vacances du « prince » dé-canardeur. 

C’est au Balouchistan, un désert du Pakistan où on lui a aménagé un chouette terrain de jeu de luxe, que Fahd Ben Sultan Ben Abdulaziz vient occire les outardes houbara, échassiers protégés, apparemment pas assez. Les faucons les chassent pour le vrai, tradition qui devrait rejoindre corrida et gavage des oies dans le registre officiel de la honte mondiale, et les fonctionnaires locaux qui constatent l’ampleur du carnage, par ailleurs interdit aux personnes « normales », s’écrasent comme des merdes. Que ne ferait-on pas pour plaire à son banquier… En tout cas, entre rapaces, le courant passe visiblement.

C’est le moment de prier, dans un joyeux moment d’hallucination, pour la réincarnation de cette raclure en gibier volant et celle d’une outarde en broche en acier trempé. 

 

© GED Ω - 03/02 2015

 

Pendant ce temps à Bédarieux, dans le Cékhoistan:

bedaneige2015.jpeg

Les mots-clés :