Une petite contribution ?

InterviewsLes propos des interviewés n'engagent que leurs auteurs.
16
Nov
2020

Les habitués de notre site connaissent bien le groupe montpelliérain et savent qu'on est très fan, particulièrement de la dernière formation qui s'avère de loin la meilleure jamais présentée au public ; il était temps de passer aux aveux. C'est Gil, le fondateur du groupe, qui répond aux questions.

Comme le groupe a subi de nombreux changements de line-up avec les années, pouvez-vous présenter la nouvelle formation, de loin la meilleure au niveau scénique si l’on peut mettre un grain de sel ou deux ?

La nouvelle formation des PALAVAS SURFERS :

Franck Surfer : basse. Connaissance de longue date, il répétait avec BORDERLINE dans le local à côté du nôtre.

Manu Surfer : batterie. Fan de musiques extrêmes. A joué avec Panda de nombreuses années.

Panda Surfer : orgues. A intégré le groupe comme chanteur. Le seul pro de la bande. Ingé son, il est fondateur du Las Vedas studio.

Ed Surfer : chant. Le chanteur et frontman qu'il fallait pour les PALAVAS SURFERS . Joue avec Panda dans MAINE IN HAVANA. Tatoueur dans le civil.

Laurent Surfer : guitare. Membre fondateur. Un sacré guitariste.........

Gil Surfer : guitare. Membre fondateur.

La dernière trace discographique du groupe remonte à des lustres (2008) s’il on excepte le tribute aux WASH (2015) et ce chimérique « Split 33 avec un groupe ami » annoncé jadis mais que l’on attend toujours, doit-on alors traiter les membres du groupe de fainéants ou au contraire les féliciter de prendre leur temps pour préparer minutieusement une belle volée de tubes ? À moins que les changements de musiciens aient compliqué la donne ? Quelle est la façon de composer chez vous d’ailleurs ?

Fainéants ? Non. Perfectionnistes? Non.
Nous avons enregistré dix titres et nous allons sortir un album. Pourquoi avoir tardé ? Les changements de line-up y sont certainement pour quelque chose mais nous voulions proposer un résultat qui soit à la hauteur de nos attentes. Et ça implique d'être dispo pour le promouvoir, donc de faire des concerts. Nous avons tous un boulot et une famille. C'est compliqué à gérer.
Fyfy / Phyl Taymor essaie de jongler avec ces paramètres pour trouver des concerts.
Pour composer, pas de règles. On peut partir d'un riff et « monter » le morceau en répétition ou travailler une chanson amenée par un des SURFERS.

On a vu le groupe un paquet de fois sur scène ces dernières années, bis repetita on a trouvé que c’était, ça y est, parfaitement agencé tout en restant rock’n’roll, n’avez-vous pas eu l’idée de capter quelques morceaux live en vue d’une démo ou d’un EP pour faire patienter les amateurs du groupe ? Peu importent les pain(k)s, pourvu qu’on ait l’ivresse !

Tu trouves des lives sur Youtube ou Facebook. Pourquoi plus ?

D’ailleurs, en y réfléchissant, on devine que les membres du groupe se foutent complètement de diffuser la musique, on n’a trouvé ni Bandcamp, ni Soundcloud, à peine un groupe sur Facebook a-t-il été ouvert, heureusement que Nawakulture alimente en live-report, photos et vidéos hein ? Pas d’envie, pas de temps à perdre sur autre chose que sur du palpable si on comprend bien ? Du plaisir et rien que du plaisir ?

Du plaisir, rien que du plaisir ! merci Nawakulture de faire notre job, merci aux fans de diffuser lives et photos sur internet.

Parlons donc de palpable, un vinyle doit sortir incessamment sous peu, peut-on savoir comment et où se sont passées les sessions d’enregistrement de la chose ? Qui le sortira ? Comment pourrait-on qualifier le disque dans sa globalité ? Avertissement : le mot « rock’n’roll » ne suffira pas, on veut en savoir plus ! Par exemple au sujet des paroles, du support, etc.

Le disque a été enregistré à Oms. Sessions classiques : nous nous enfermons deux jours , nous enregistrons le plus de pistes possibles et nous finissons au studio de Panda ( quelques chants, chœurs...........). Le disque sortira en vinyl et CD chez Be Fast !!! le label de la TAF début 2021. Si la situation permet de faire des concerts pour la promo de la chose.
Pour le qualifier, mettez l'étiquette que vous voulez. Nous avons fait du PALAVAS SURFERS.

Puisqu’on suppose que cette saloperie de virus empêche la plupart des groupes de recevoir ses disques et les applaudissements de son public, que faites-vous en attendant ? Des badges, des polos, un bridge ? Peut-on compter sur une soirée de sortie de disque un de ces quatre à la TAF si les conditions le permettent ?

La sortie du disque se fera à la TAF. En attendant, nous répétons et composons. Et rêvons d'un retour rapide à la normale.

Coincé à l’intérieur, monsieur Ged doit choisir un livre et un disque pour se détendre au lieu de descendre agresser respectivement les tenants de l’ordre et ses innombrables contrevenants : conseillez-le ! (Notez que l’on vous a évité un film, connaissant la passion vibrante de Gil pour le cinéma en général gnark, gnark…!)

Un livre : Hellfire de Nick Toshes parce que Jerry Lee.
Un disque : un LP des LORDS OF ALTAMONT , groupe qui fait l'unanimité chez les PALAVAS.

Une question con pour rester punk : comment reconnaître un con qui fête Halloween d’un con qui porte simplement un masque chirurgical ?

Un con qui fête Halloween te demande des bonbons, un con qui porte un masque te demande ton attestation de sortie.

Au fait, la question qui taraude toute la rédaction depuis des lustres : y a-t-il ne serait-ce qu’un seul surfeur (présent ou passé) chez les PALAVAS SURFERS ? Ne regrettez-vous jamais d’avoir choisi ce nom des plus balnéaires ? A-t-il une signification particulière pour ses fondateurs ?

Tous les membres des Palavas surfent ( sur internet )
Manu est un adepte des planches qui glissent (sur la mer, la neige ou à l'aide de roulettes).
A l'origine , le groupe s'appelait PHYL TAYMOR AND THE PALAVAS SURFERS, clin d'œil à certains groupe des années 50/60 qui avaient un nom à rallonge. Et Palavas, c'est glamour.

Si vous avez un message à faire passer, des dates à annoncer (croisons les doigts, pour ceux qui y croient), c’est le moment, This is the end, merci d’avoir pris le temps de dire oui à un fanzine papier, recyclable à l’infini et au toucher indispensable à notre humble avis. Rock’n’roll jusqu’à la fin !

Pour les prochaines dates , téléphonez à l'Elysée ou Matignon.
Le message des PALAVAS SURFERS : prenez du bon temps, écoutez un maximum de musiques, allez voir des groupes sur scène (petite ou grande) et n'attendez pas que les groupes jouent dans ces festivals / supermarchés pour les soutenir.

Gil

Les mots-clés :