Chroniques CD
11
Déc
2013

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans Abus Dangereux N° 130]

Hypnotiques quand ils abordent le côté contemplatif death-y-dément très / trop à la mode du metal moderne (celui qui va vers le rock), les membres de PELICAN montrent leurs dons de compositeurs mais devraient avoir davantage peur de la monotonie qui est à craindre dans l'instrumental malgré une énergie certaine et une lourdeur parfois impressionnante (dans le bon sens du terme, veuillez noter). Les fans ont attendu quatre ans un album qui aborde le sujet de l'acceptation de la mort, le groupe aurait peut-être dû viser le violent combat de la vie contre celle-ci et amener du tonus rageur à Forever becoming qui, foi de hardos, aurait pu arracher des têtes alors qu'il se contente des cheveux. Question de goût certes.

http://pelicansl.bandcamp.com/releases

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

néofolk encyclopédie livre diesel gerten