Chroniques CD
04
Jui
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

On l’a constaté à chaque fois en situation live,

le groupe a méchamment et régulièrement progressé depuis la première fois où nous le vîmes au Metronum de Toulouse 1.

Ce premier disque renferme vingt titres pour vingt minutes de grindcore bourrin et entraînant à souhait, l'esprit sonne libertaire, le tempo reste humain malgré des passages kalashnikovesques, le chant vient directement des tripes sans subir d’altération hell-ectronique, autant dire que l’ensemble sonne même plutôt organique et si on ne retrouve pas tout à fait la dinguerie des prestations de CÖP PORN, on ne peut s’empêcher de se dire qu’on s’en fout puisqu’on se démerdera pour les revoir dès que possible. Un putain de bon groupe à soutenir et à aller voir s’il passe près de chez vous, ce disque le prouvera à tous les curieux fans de baston sonique.  

Le digipak est orné d’une superbe pochette rappelant certains classiques du genre, bien ouèj les gars, c'est death-y-dément un carton plein. 

1 pour quelques reportages au sujet de ces bruyants damoiseaux, clique donc sur CÖP PORN.

https://copporn.bandcamp.com/album/bite-the-bullet

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

sollima bingo eurospy granger eyck film