Une petite contribution ?

InterviewsLes propos des interviewés n'engagent que leurs auteurs.
02
Aoû
2021

Suite à la découverte du livre de Pierre Favre 1 nous sommes allés à la rencontre d'un groupe dans lequel il chante ne voyais pas de paradoxe entre le nom du groupe et son poste car la formation se fait fort de parler au nom de ceux à qui on a volé leur capacité de s'exprimer, un but louable qui méritait bien quelques questions.

Ça alors ! On allait râler que ça faisait quand même quelques années que le dernier disque était sorti et voilà que le petit deuxième déboule comme un diable hors de sa boîte ! Est-ce que quelqu'un peut nous expliquer la signification du titre qui peut se traduire par tout un tas de manières différentes ? Par ailleurs, qui a dessiné la pochette et y a-t-il une signification derrière tous les symboles rassemblés ?

Il s'est passé 4 ans entre l'enregistrement du premier et du deuxième album. Le groupe a évolué et nous avons voulu enregistrer des morceaux plus "rentre-dedans". C'est de là que vient le titre, par rapport au premier album, nous allons à cent à l'heure. La pochette a été réalisée par Stéphane "Punky" Madiot, un fan de punk et de Pierrot. On lui a expliqué le projet et laissé carte blanche.

La balance entre la saturation et la voix infiniment enfantine de Piéro est toujours là mais on a l'impression que le répertoire s'est musclé, est-ce que le passé GARÇONS BOUCHERS (entre autres), sa redécouverte par les « vieux » fans déclenche-t-il l'intérêt chez des jeunes, des (grands !?) enfants avec qui ils seraient venus ?! Petite réaction énergique face à l’actu pas rose peut-être aussi ?

Les morceaux sont en effet plus musclés. Nous composons beaucoup entre deux cd et nous avons sélectionné les morceaux les plus rocks et les plus aboutis. Pour ce qui est du passé « Garçons Bouchers », il y a toujours des fans de l’époque qui viennent à nos concerts pour voir Pierrot, je ne sais pas par contre si ça a une grande incidence chez les jeunes qui nous découvre plus souvent à travers les témoignages que Pierrot effectue partout en France. Pour ce qui est de l’actu, nous avons enregistré l’album en juillet 2020 donc juste après le premier confinement. Il se peut que ça ait joué sur l’énergie des morceaux après plusieurs mois sans jouer.

Concernant les textes, pourquoi ne pas les avoir ajoutés aux pistes audio sur YouTube ? Le livret du CD les contiendra-t-il ? On aurait été curieux par exemple de pouvoir lire posément les paroles d'un morceau comme Le Souhait, une longue composition de plus de sept minutes, ce qui n'est pas banal pour le groupe. Et au fait, qui sont l’ami Jo, Eva, Lea ? Des SANS VOIX, des personnages ?

Les paroles figureront bien dans le livret du CD. Nous sommes passés par un service en ligne pour mettre les morceaux sur youtube, spotify et deezer et ça ne prenait pas les paroles en compte. Le texte du souhait a été écrit par Henri Meurant qui avait déjà participé au premier album sur le morceau Maraudeur, il nous fournit toujours des textes très longs et élaborés. Nous avons donc fait le souhait avec le souci de transmettre son écrit le plus justement possible même si nous avons dû en couper un peu. Le texte entier figurera dans le livret.
Ce sont des sans voix, Jo est un rappeur underground de Belfort qui nous a envoyé un texte. Léa est une petite fille qui en avait marre qu'on se moque d'elle car elle est petite et qu'on peut faire de belles choses même si on est petite. Quant à Eva, c'était une mère célibataire qui est morte d’un cancer, la chanson est inspirée d’une vidéo hommage et de témoignage de personnes qui la connaissaient.

Votre site précise dans la biographie « Notre groupe est indépendant, apolitique et aconfessionnel », une mise au point que je trouve pour ma part capitale quand de petits malins ne pensent qu'à diviser pour mieux (croire) régner, nous n'avons pas été les derniers à être pris à partie pour avoir tenté de chercher du positif sans tri sommaire. Avec un « chapelain » à sa tête, le groupe est devenu pour certains comme une sorte de papamobile avec une crête en gyrophare. La tolérance n’est-elle donc qu’un mirage ?

Nous trouvions qu’il était important de le préciser car certaines personnes nous cataloguaient un peu vite. Les croyances des différents membres du groupe ne regardent qu’eux et ne convergent pas forcément. Nous ne faisons en aucun cas du prosélytisme. Les textes sont les témoignages de gens qui veulent qu’on leur donne la parole alors nous chantons leurs histoires. Nous jouons autant pour des rassemblements qui peuvent être religieux (même si ça n’enchante pas tous les membres du groupe) que dans des lieux plus underground ou grand public. Tout le monde peut venir voir les Sans Voix tant qu’on se respecte les uns les autres.

On parle des textes, qu'en est-il de la musique ? Comment un morceau est-il composé chez les SANS VOIX ? On essaie de manière collégiale et après des boeufs les compositions se construisent ou quelqu'un est-il dévoué à la création musicale ? Le chanteur écrit-il lui-même les textes ou est-ce encore quelque chose de collectif (base offerte par une rencontre / un sans voix) ?

En fait les morceaux sont composés de toutes ces façons. Parfois quelqu’un arrive avec une composition complète, une autre fois avec juste une idée ou la ligne de basse qu’on étoffera tous ensemble. Des fois ça part d’un bœuf et d’autre fois Pierrot arrive avec un texte en disant qu’il faudrait que la chanson soit dans un style particulier alors l’un d’entre nous s'y attèle. Comme nous avons des influences différentes selon le musicien, chacun va apporter sa patte.

Après cette pandémie qui a handicapé tout le secteur culturel et empêché la majorité des groupes de jouer, même à petite jauge, ne sera-t-il pas plus compliqué de trouver des dates quand tout le monde va vouloir remplir son carnet de dates le plus vite possible, ce qui sera le réflexe de tous ceux qui même sans être professionnels tiennent absolument à jouer au plus vite ?

C’est en effet un problème que nous rencontrons, certaines salles ont déjà leur programmation jusqu’en octobre alors nous allons attendre. Cependant nous avons la chance d’être invités à jouer régulièrement donc nous ne courrons pas après les dates.

Avez-vous des dates prévues au passage ?

Oui ! Nous avons refait notre première date depuis mars 2020 au snack du lac à Saint André les Alpes le 30 juillet. Nous allons enchaîner avec un concert à Mezeilles dans l’Hérault puis à côté de chez nous au VnB à La Valette. D’autres dates devraient s’ajouter, on vous invite à suivre notre page facebook pour être tenu au courant.

Quand le disque sortira-t-il et où sera-t-il disponible ? Est-ce que les précédents enregistrements sont toujours en vente quelque part pour ceux qui seraient intéressés ?

L’album est déjà disponible sur youtube, deezer et spotify. Quant à la version physique, ça ne saurait tarder, toutes les infos seront données sur facebook. Vous pourrez vous le procurer ainsi que les anciens pendant nos concerts ou en nous contactant à l’adresse : palloma@wanadoo.fr.

Si vous avez un mot à dire à nos lecteurs, c’est le moment de se séparer en attendant une éventuelle date pas loin de chez nous !

Ben merci à tous ceux qui nous écoutent et nous écouteront. Nous serons ravis de vous rencontrer lors de nos prochains concerts. Gardez le moral et faites vivre la culture.

Oups, c’est peut-être l’occasion de dire qui contacter et quelles sont vos conditions (tapis rouge, deux-chevaux chromée, champagne millésimé ?). Bonne continuation !

Vous pouvez nous contacter sur notre page facebook ou notre adresse mail : sansvoix.musique@gmail.com. Nous nous déplaçons partout en France à condition d’être logés, nourris et défrayés. Nous sommes flexibles sur le cachet selon vos moyens et la condition la plus importante est que nous passions tous un bon moment.

1 voir La Foi dans la peau de Pierre Favre (Témoignages / Éditions Fidélité - 2012).

Les mots-clés :