Chroniques CD
04
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Malgré les changements de line-up qui émaillent encore et toujours l’histoire du groupe,

POISON IDEA revient en 1990, trois ans après War all the time, avec Feel the darkness, nouveau recueil de quatorze titres détonnants. Et c’est peu de dire que le groupe le plus ventripotent de l’histoire du hardcore punk est toujours aussi enragé. Si le disque s’ouvre sur une partie de piano, ce n’est pas pour démontrer une quelconque influence de l’illustre Richard Clayderman sur la horde de Portland, mais bien pour instaurer cette fameuse darkness, cette sombreur que seul le sourire dingue de l’homme au pif crochu en couv’ vient fendre d’un coup de faux dentu.

Car pour le reste, c’est de noir, de lourd, de méchant qu’il faut causer, des textes aux compositions, POISON IDEA assène ici une série de taloches à sa manière, massive et bourrue, évoquant à l’oreille des mécréants de bon goût les mêmes idoles, de BLACK FLAG à MOTÖRHEAD en passant par DISCHARGE, autant dire la frange crue du rock’n’roll, celle qui ne prend pas de gants pour expédier ses odes rugueuses à la face d'un auditoire forcément masochiste. Les chœurs ici et là apportent un poil de mélodie, pour le reste la machine à beignes est de sortie. Et c’est tant mieux.   

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

extreme brutal death metal france