Une petite contribution ?

Chroniques CD
30
Jui
2020

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Les premières secondes laissent poindre l’heavy-dence : avec des participants pareils, on était pas partis pour du « néo » metal.

En effet, Fabrice Buchholz (DEPRESSIVE WINTER, KOMMANDANTUR PORN CLUB, KHAOS-DEI, ici maître d’œuvre, bassiste et guitariste) et Max Otero (MERCYLESS, UNDEAD PROPHECIES, se chargeant des textes et vocaux), accompagné des batteurs Arnaud Krakowka et Naja Atra (GOMORY, APOPTOSIS, PENDULUM…) mais aussi de Laurence Junca aux claviers, sont loin d’être des débutants et les compositions de FLESHGOD s’en ressentent.

Le death metal marqué au fer rouge par les débuts des années 1990 est au programme, entre un discret filigrane d'ambiances gothiques (on pense parfois à l’ancien PARADISE LOST, par exemple sur les dernières notes du disque, mais aussi à la lascivité décadente d’un TYPE O NEGATIVE), menace doomy et bestialité pied au plancher. Tenebrae ouvre la marche façon procession vers la porte finale, celle qu’ouvre avec brutalité Impure, marqué par un mid-tempo rentre-dedans qui prévient : ça va faire mal, vos divinités pathétiques n’y pourront rien, comme d’habitude.

Sans temps mort, Invocation installe l’ambiance, Slave of Belial ne fera pas de quartier (Damnation is eternal !) avec son tempo qui blaste impitoyablement presque tout le long, laissant aussi échapper des remugles black metal du meilleur effet. Antique evil et I despise your god continuent dans la même lignée sauvage et sombre tout en montrant plus de changements de rythmes. Before dawn, au son différent, évoque un death metal plus basique à la UNLEASHED mais en plus rapide, Rituastic art se chargera de revenir à l’ultra-violence pour conclure un disque à la fois varié et aux racines affirmées.

C’est bien court mais c’est bon, sacrée bonne production à souligner, livret dépliant avec paroles inclus, dont la mise en image d’après une gravure de Fortuné Louis (inversion, oups) Meaulle a été commise par miss Blacksshark Herself.

https://www.facebook.com/Fleshgod-105316271042187/

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac