Chroniques CD
05
Sep
2010

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Si le nom du groupe, le titre du disque, la couverture ne vous mettent pas la puce à l’oreille,

y a vraiment un truc qui ne va pas chez vous.

Ceci dit, en lieu et place d’un goregrind pourri à la boite à rythme pet-de-mouche et à la voix de porcelet en visite définitive chez le boucher, on se retrouve en face d’un death / grind brutal, sombre et carré, qui a plutôt fière allure au final.

On prend même du plaisir à s’en manger plein la tronche pendant ces vingt-six minutes de d’ultraviolence guillerette (pour vingt-et-un titres quand même), en particulier quand on alterne le mid-tempo bien gras avec la baston de bourrins à coups de batte en alu (Dendrophiliac Necropathologist, Ebola Innards Meltdown, ou Cystic Fibrosis par exemple). On se fout complètement de savoir qu’un certain nombre des titres aient déjà été publiés sur le premier album (celui-ci est le troisième), tout ce qui importe, c’est la guerre totale, le silence pulvérisé, le chaos. C’est dans cette boîte digipak, mets le volume à fond chéri. Et ferme-la.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

rois du rodéo folk rock france cd
rock pop france cd bolidde
ged kiox ocre rouge interview
drawn quartered death metal usa vinyle
hugh laurie uk jazz blues
dépérir black death metal québec cd