Une petite contribution ?

07
Jui
2021

As-tu déjà vu Le Petit monde de Don Camillo ?

En gros dans ce film de 1952, deux porte-parole, un issu du « peuple » qui a bon dos et un autre, le curé, forcément du parti de la « réaction », se font les pires crasses possibles afin que l'adversaire ne gagne pas la bataille électorale qui déchire le village au lendemain de la seconde guerre mondiale. Le roman de Giovanni Guareschi ici adapté n'invente certes rien, depuis que le monde est monde des Caïn et des Abel, des Mal et des Bien, se foutent sur la poire pour des prunes ou presque, sans même savoir que c'est peine perdue, l'homme étant « un loup pour l'homme » et rien n'y pourra jamais changer que dalle.

Enfin, dans mon village, puisque les panneaux d'affichage sont garnis pour les régionales, l’affiche de Madame la Maire a semble-t-il disparu, soigneusement arrachée, contrairement aux autres. Si l'on excepte les crétins qui soi-disant n’engagent les gens à voter que pour faire tomber les autres (c’est dire l'épaisseur idéologique de leur programme), point de Don Camillo ici pour faire sonner les cloches pour emmerder un éventuel Peppone même si, admettons-le, il y avait hier carrément du monde à la sortie de l'église, et bien sapé avec ça, c'était presque beau à voir comme quand le catéchisme était de rigueur pour votre infortuné non-serviteur (qui de plus ne s'y déplaisait pas).

Perso, Copain Moineau et moi, on s'en bat bien les skevouvoulés, ça ne nous empêche pas de faire le tri tout seuls comme des grands. Et surtout pas d'avoir de la mémoire : les arracheurs d'affiches, quels qu'ils soient, veulent faire taire des voix. Et la démocratie, que tu l'écrives avec deux S ou pas, ne s'exprime que par les voix. Peut-être un voyage vers un pays où commandent des juntes militaires ferait du bien à ces héros (sûrement nocturnes) ? 

Camillo et Peppone au moins faisaient rire, pas sûr que désormais, en plein tourbillon nauséabond, il y ait le moindre lendemain qui chante.

Les mots-clés :