Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
01
Oct
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Le genre de maladie qu’on espérait bien revenir voir le plus vite possible.
Faut dire qu’on avait mangé une belle taloche avec la fabuleuse démo Doomsday des français en 2010 1 dans le genre death metal cradingue punky et à tempo enfin humain, pour les fans des groupes à la AUTOPSY (voire ABSCESS dont on retrouve, habilement camouflée, une reprise du bucolique Suicide fuck en fin de disque), DEATHSTRIKE ou le ENTOMBED des débuts.

Eh bien, la ligne de conduite n’a pas changé d’un iota, HERPES persiste et saigne avec quatre compositions entêtantes et accrocheuses à souhait, pour peu qu’on aime les mélodies moisies jusqu’à l’os commises par une bande de zombies motivés par une faim inextinguible de metal de la Mort. C’est bien simple, on ne un-headbange pas une seconde pendant les vingt-et-quelques minutes mises en pâture ici. Beuaaargh !!! Certains vont détester le manque d’originalité flagrant de ce genre de choses, on leur rétorquera que tout ce qui agite les osselets maison est accueilli ici à bras ouverts.

La sortie de ce CDR au lay-out pas top a été doublée par celle d’une version cassette - limitée à 300 copies chez Devil’s Blood Productions - dont nous trouvâmes d’ailleurs la (cette fois chouette) jaquette livrée avec. De quoi se faire sa propre tape héhé.

1 voir HERPES [Fra] Doomsday (Nihilistic Holocaust) 2010 ou HERPES [Fra] Doomsday (Nihilistic Holocaust) 2010.

N. B. : le groupe a depuis changé de nom (étonnant, non ?) pour celui de DISFUNERAL, on en reparle bientôt, of corpse.

https://www.reverbnation.com/herpesdeathmetal

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.