Chroniques CD
21
Déc
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

On n’avait pas de nouvelles de VI depuis le très bon split 7’’ avec AOSOTH

et voilà qu’après De Praestigiis Daemonum en 2006, De Praestigiis Angelorum arrive chez Agonia (qui collectionne death-y-dément les groupes français). Pendant trois quarts d’heure c’est de black metal orthodoxe et particulièrement violent qu’il conviendra de parler, avec ces parties de guitares caractéristiques qui ne se situeraient pas loin de celles des coreligionnaires de DEATHSPELL OMEGA et AOSOTH, sans pour autant sonner comme un énième ersatz, car VI démontre une personnalité propre à travers sa façon de mener sa barque sans regarder ici ou là, en instillant d’insidieuses mélodies, en choisissant le français comme médium de ses gospels et en ne rechignant pas à partir à l’aventure rythmique ou atmosphérique, à la manière d’un groupe progressif. On reprochera juste ce son de grosse caisse triggé qui déshumanise un peu le rythme. Mais peut-être était-ce le but ? Un des meilleurs disques black metal de l’année, tout simplement, aux côtés du monstrueux TEMPLE OF BAAL.

https://agoniarecords.bandcamp.com/album/de-praestigiis-angelorum

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac