Chroniques CD
01
Jui
2012

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans Le Tafeur N°45]

Ce disque était attendu, en particulier à cause des protagonistes issus de formations bien connues mais aussi grâce à des trailers visiblement efficaces chez les rebelles de salon. Aut Caesar aut nihil présente un travail abouti dont la trame metal mélodique se voit maltraitée par une insolence core plutôt bienvenue. Le son gigantesque rend hommage à des compositions qui le méritent (l'énorme morceau éponyme et son riff qui te colle au plafond, Conférence catastrophe et les vocaux hallucinés d'un Meyhnac'h death-y-dément impérial...). Alors non messieurs les satanistes d'opérette il ne faudra pas s'attendre cette fois au brûlot black metal que l'on annonçait bien connement ça et là, mais à un surprenant manifeste du metal moderne, violent et prétentieux. Le Monde Nouveau n'attend plus que des visiteurs curieux, enfin débarrassés de leur quête inutile d'étiquettes stylistiques.

http://www.reverbnation.com/sektemtum

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

heavy black metal allemagne cd
sampler cd osmose black death thrash metal