Une petite contribution ?

Chroniques concerts
01
Sep
2020

C’est leur tout premier concert officiel 1, mais va falloir s’habituer :

les enfants aux grands yeux jouasses qui connaissent les titres par leurs parents qui gueulent eux-mêmes parfois comme des veaux, les mecs là pour draguer qui chantent aussi bien les textes que Chirac connaissait les noms des footballeurs en 1998, les ados qui n'ont pas voulu grandir malgré la vingtaine puis la trentaine venues, les habituels punks crados qui s'arrosent de bière et secouent leur tronche largement attaquée de l'intérieur, offrant une douche houblonnée aux voisins de pogo, les touristes qui se sont perdus après les moules-frites à volonté arrosées au blanc proportionnel, les étrangers qui connaissent la musique mais ne captent rien à la langue bizarre qu'ils n'ont même pas parlée depuis leur arrivée : TOUS se retrouvent serrés (mais masqués, comme pour le dernier jour de la musique) face à CARTOON MACHINE !

Parfois carnaval où des masses de (co)vidéastes en puissance, de photographes de divers niveaux se croisent et se recroisent, tous sont intrigués par une formation terriblement professionnelle et surtout suffisamment talentueuse pour aspirer son auditoire dans un univers iconoclaste et néanmoins respectueux des monuments repris à la sauce CM qui n'arrête pas de progresser. Pour une première éclosion live, les quatre en ont mis plein les oreilles et plein les yeux de ceux qui ont osé le dernier concert des vacances avant une hibernation articide qu'on ne sent que trop vite arriver quand le plus grand de la finance et sa grande règle n'en finissent plus de barrer les occasion de fuir cet immonde diagrammonde qui bouffe le rêve, poussant les vieilles dames de passage à préconiser d'une voix chevrotante mais sûrement connaisseuse, un « ton en dessous » à ces adaptations clairement d'un monde nouveau, qui tolèrerait les mélanges et la folie…

Un rêve bleu ?

Spéciale Ged-y-casse à Aélie, forcément !

1 afin de lire plein d’autres chroniques sur le groupe, clique juste sur son nom en rouge.

Galerie photos : https://www.nawakulture.fr/photos-concerts

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac