Une petite contribution ?

Chroniques CD
19
Mai
2009

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

C’est bien les démos ou les splits 1,

mais il fallait bien que l’on découvre enfin un album longue-durée des espagnols de GRAVEYARD. Car leur death metal fermement ancré dans le passé du genre, plus particulièrement la charnière entre fin des années des 80 et débuts des 90 en Suède (ENTOMBED / UNLEASHED / DISMEMBER), avait mis la puce à l’oreille des amateurs. Mais on ne dépasse malheureusement jamais le stade de l’écoute studieuse, il manque à cet album une méchante dose de folie pour faire grimper aux rideaux l’homme au clavier, ce qui était sympathique en court et rugueux sur les démos s’avère plutôt ennuyeux ici quand le sensation d’avoir déjà entendu tout ça des milliers de fois se fait insistante. On attendait beaucoup mieux que cet exercice soigné mais sans aucune imagination. Digipack super chouette dont on aurait dû garder la teinte brune / sang-séché pour la totalité des volets (donc la couv’) pour un effet bœuf à coup sûr. Dommage. La reprise de A tale of creation de CANDLEMASS est néanmoins une jolie pièce.

1 voir GRAVEYARD [Spa] Into the mausoleum (Autoprod) 2007, GRAVEYARD [Spa] Into the mausoleum (Black Seed Prods) 2008, GRAVEYARD [Spa] Into the mausoleum (Autoprod) 2007 et pourquoi GRAVEYARD [Spa] / ULCER [Pol] Of ancient Metal and eternal Death Split 7’’ (Selfmadegod Recs - 2013).

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

deep purple live japan hard rock cd
nouvelle équateur jess franco livre
wild karma démo grunge punk cd
garage pop yé-yé chanson française