Une petite contribution ?

Chroniques CD
07
Sep
2009

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Tiendrait-on enfin avec Denial la compilation définitive du groupe culte suédois ?

Car on ne compte plus avec les années les pirates qui prétendaient rendre hommage à CREMATORY. C’est désormais chose faite, et bien faite, avec cette rondelle fabriquée par l’inénarrable Necroharmonic.

Sont ici rassemblé tous les titres du groupe, des démos The Exordium (1990), Wrath from the unknown (1991) et Netherworlds of the mind (1992) au EP Denial (1992) en passant par le titre promo de 1989 (Mortal torment, avec Christopher Johansson de THERION au chant).

Dix-sept titres en tout qui exhument un groupe plutôt méconnu ces jours-ci alors qu’il performait une forme de death metal oscillant entre vitesse d’exécution et lourdeur pachydermique avec comme héraut une voix véitablement d’outre-tombe.

Comme prévu, le livret épais regorge de lyrics, d’informations et de visuels d’époque, rappelant que le groupe partagea à l’âge d’or du genre l’affiche avec les camarades ENTOMBED, CARNAGE, THERION, UNLEASHED, GENERAL SDURGERY, MACRODEX, XYSMA, DISMEMBER, GRAVE and Co.

L’histoire est narrée par Urban Skytt (guitare) qui avec d’autres membres change de crèmerie en 1994 pour rejoindre les affreux REGURGITATE pour enregistrer l’album Effortless regurgitation of bright red blood 1. Même si ce dernier déchire, il est dommage que CREMATORY ait disparu si vite, voilà un death metal sépulcral et sinistre comme on aime les écouter très fort chez Nawakulture.

1 voir ça par exemple : REGURGITATE [Swe] Effortless regurgitation...the torture sessions (Relapse Recs) 2000.

P. S. : une version vinyle ultra-limitée et des T-shirts sont aussi disponibles.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

bd dessinateur exposition riff rebs rouen
deep purple uriah heep concert reportage