Une petite contribution ?

Chroniques CD
24
Sep
2004

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

death black metal progressive usa

Quelquefois, le seul fait de devenir bon musicien ne suffit pas.

Autrefois connu sous le nom d’ETHEREAL, POLTERCHRIST sévit donc depuis une dizaine d’années, a commis deux démos sous ce nom (pas très heureux, au passage) avant de réaliser cet album dont la pochette de digipak n’est d’entrée pas rassurante. Ce n’est pas que le contenu ne valle rien, c’est juste que la majorité de ce recueil de death metal augmenté de sonorités black et de parties space wizzz clavier ou boum-boum techno (l’horreur, non mais quelle idée !) n’étonne pas franchement malgré les tentatives de faire naître une quelconque originalité de l’ensemble.

C’est bien dommage, le guitariste soliste est versatile et doué, la section rythmique costaude et variée sur ses interventions, le chant lui serait plutôt du domaine de l’interchangeable mais dans le genre on en trouve plus souvent que des marquants. La production de Brian Griffin (ex-BROKEN HOPE, EM SIMPHONIA) a également quelque chose de désagréable avec cette basse aiguë en avant, comme si on avait voulu mettre en vitrine ce côté progressif que le groupe aurait d’ailleurs pu pousser plus loin au lieu de rester dans la retenue sur cette dizaine de longues compositions.

Tout ça pour dire qu’on ne tient ici rien d’exceptionnel car décousu et pas vraiment aventureux malgré les prouesses. Le bagage était pourtant là.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

Cold might of winter war
sergio martino edwige fenech giallo dvd
darry cowl biographie cinéma livre