Chroniques CD
23
Déc
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans Abus Dangereux Face 150]

Viscéral, profond, lancinant, suffocant et mélancolique, tels sont les adjectifs qui font surface pendant l'écoute de ce beau disque complexe et massif. ALARIC vogue dans des eaux séparant doom métallique et post-hardcore sans pour autant s'empêcher de faire des incursions dans des contrées férocement punk, on aura du mal à étiqueter définitivement quelque chose que l'on situerait maladroitement entre NEUROSIS, JOY DIVISION et MASTODON si ceux-ci avaient voulu un jour fusionner afin de pratiquer le psychédélisme par le volume. Ouaip, ça tape fort et lourd, mais pas méchamment, le genre de truc qui vient des tripes pour évoquer des fêlures irréparables, un monde malfoutu, une vie pas toujours facile. Un disque qu'on ne s'écoutera pas tous les jours de la même manière mais qui ne laissera personne indifférent, c'est le moins que l'on puisse dire...

https://alaric.bandcamp.com/album/end-of-mirrors

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

darkthrone punk black metal vinyle
Nordenskjöld arctique exploration sibérie livre
black sabbath heavy metal biographie livre
autopsy american doom death metal vinyle