Chroniques CD
31
Juil
2014

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Voici une chouette compilation pour découvrir les tout débuts des américains de MANILLA ROAD,

chantres d’un hard’n’heavy doomy sonnant encore très Seventies et faisant penser à une sorte de mix BLUE ÖYSTER CULT / BLACK SABBATH / JUDAS PRIEST plus abrasif à qui l’on aurait injecté une bonne dose de géants de la guitare (du genre Hendrix / Gallagher / Uli Jon Roth / Ted Nugent), une dose de psychédélisme space et de classic rock groovy dans les veines.

Réunis ici, les introuvables Metal et Invasion (respectivement autoproduits - !! - en 1982 et 1980) ne sont pas vraiment du même tonneau que la suite car le groupe cherche encore un peu son style. Néanmoins on trouve déjà les prémices de ce que l’on qualifiera plus tard de metal épique dans les tueries Far side of the sun, Enter the warrior ou Cage of mirrors : ça galope, ça grogne et ça joue merveilleusement bien chez MANILLA ROAD, à l’époque formé du trio Shelton (chant / guitare) / Rick Fisher (batterie) / Scott Park (basse), argh !

Sur le deuxième disque de ce digipak on trouvera tout un tas de raretés : deux titres live enregistrés en Grèce (2012) et en Allemagne (2011), un inédit (Over and over again), des titres version répèt’ (dont une reprise de Hey Joe) et des vieilleries live à l’origine non précisée. Pour bien faire sur cette réédition d’un doublé sorti à l’origine chez Cult Metal Classics Records dix ans plus tôt, un livret - pas terriblement bien relu, comme le boîtier - a été inclus, il comporte une interview de l’immense Mark « The Shark » Shelton (R. I. P.), des photos et visuels d’époque (dont un encart pub d’Enfer Boutique !) et les textes des morceaux.

Deux heures vingt de musique et de quoi lire et apprendre = youpi.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

valseuses dvd blier dewaere depardieu miou-miou
europe hard rock fm glam sweden EP