Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
12
Sep
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ce deuxième album longue-durée des italiens est un bijou
de pur heavy metal à la saveur vintage. Il est vrai que le chant puissant de Laura a trouvé avec les quatre autres chevelus un écrin métallique d’une classe folle (putain ces grattes !!) et de cette alliance naissent parfois des refrains géniaux (Mark of the Beast ne nous sort pas de la caboche ! ) ou en tout cas imparables (surtout sur un rythme particulièrement enthousiasmants, testez donc Night curse, Beyond the door ou Headbangers !).

On tient là un très bon disque qui aurait largement pu sortir au milieu des glorieuses années 80 (pas celle des merdes que l’on déclare aujourd’hui indispensables car simplement vieilles) et que l’on recommandera plutôt aux fans de WARLOCK, SCORPIONS, ACID, GRAVE DIGGER et de tous ceux auxquels on n’a pas pensé, la faute à Henri-Louis Pernod.

Plusieurs couleurs de vinyles existent, nous, on a la noire, et c’est très bien. Insert avec textes et photos inclus, versions CD et K7 à chercher du côté de chez Dying Victims Prods.

https://www.facebook.com/SignOfTheJackal/

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

death black metal australia