Chroniques CD
04
Juil
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Vu qu’on ne lit absolument aucune presse rock grand public, on n’avait pas suivi le cursus récent du Gardien Aveug’.

A la suite d’un achat à la faveur d’une promo de magasin où on ne va plus non plus depuis longtemps, on comprend mieux la désaffection de certains vieux hardos pour ce jadis magnifique groupe de heavy metal germain que nous adorâmes avant de découvrir une nouveauté. Il est vrai qu’on n’avait rien écouté depuis l'excellent Imaginations 1 (à part la compil 2/ le live qui ne comptent pas vraiment).

Mais là, The Ninth wave (de plus de neuf minutes, justement) et ses inclusions hell-ectroniques, sa surabondance de chœurs bavards commencent très, très mal pour qui rêvait d’un recueil de heavy / speed symphonique, et ça continue quasiment sur tout ce disque de plus d’une heure. Alors bien sûr on retrouve ici et là les ingrédients secrets qui faisaient du groupe le nec plus ultra (ces harmonies de guitare uniques, ce chant, ses rythmiques speed et puissantes) mais cette injection de pseudo-modernisme et de sucreries pop est considérée ici comme une pure hérésie, et l’absence quasi-totale de refrains accrocheurs une belle connerie, on ne nous y reprendra plus.

La déception est d’autant plus grande qu’on n’ose imaginer ce que ceci peut donner sur scène alors qu’on rêvait depuis des siècles de voir BLIND GUARDIAN live. Peut-être est-il temps de se dire que ça n’arrivera jamais. Snif.

1 voir BLIND GUARDIAN [Ger] Imaginations from the other side (Virgin Music / EMI) 1996 Réédition 2007.

2 voir BLIND GUARDIAN [Ger] Memories of a time to come (EMI Music) 2012.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

death black metal split vinyle slayer mag
death black metal australia poland cd
borderie constatine ventura aventure film trésor
james bond 007 aventure espionnage
black death metal antaeus france vinyle