Chroniques concerts
03
Aoû
2018

Le passage en Gitanie n’était pas le seul but du voyage,

voir FACTEURS CHEVAUX était la suite logique des agapes entreprises à Clermont. Et, comme pour ARCHIMÈDE la semaine précédente 1, on ne s’est pas foutu du duo quand il se vit convié dans la cour du splendide Château Capion, qui plus est créateur de vin pour la plus joie de votre non-serviteur (même si le rouge dégusté parut bien plus faible qu’un blanc d’ouverture de session sympa).

FACTEURS CHEVAUX se caractérise par un virtuose enchevêtrement à l'arabesque de deux voix aiguë et médium / grave avec un liant de guitare épuré, un répertoire écrit dans la Chartreuse, des mélodies et des tempos millimétrés, un superbe boulot d'orchestration et de sculpture de voix, des textes étranges habités par la Nature et un niveau musical incroyable. Ces messieurs viennent du médiéval mais ont dû arpenter de nombreuses autres contrées sonores tant on a ressenti des similitudes avec de nombreux artistes divers et variés que nous vous laisserons énumérer si d’aventure un grotte ou une église près de chez vous accueille Sammy Decoster et Fabien Guidollet.

Derrière un micro pour deux pour accentuer une osmose plus que palpable de cette charmante hydre à deux têtes (et hardiment attaquée par des insectes visiblement mélomanes ou musicophages), on note avec grand plaisir un humour pince-sans-rire tordant (sont-ce Chevalier et Garfunkel ? Simon et Laspallès ?) dans un certain nombre de chansons curieusement inspirées par les accidents. Et soulignés par les chœurs impromptus d'un bébé fort motivé et détonateur de rigolades - très communicatives - entre des musiciens qui peuvent néanmoins se montrer formidablement émouvants.

Un duo génial à découvrir zau plus vite ! Par exemple là : https://microcultures.bandcamp.com/album/la-maison-sous-les-eaux. Comme on a le vinyle, on reparle de FACTEURS CHEVAUX au plus vite ici même.

1 un concert lui aussi organisé par l'équipe du Sonambule, voir ARCHIMÈDE [Fra] à Gignac, Domaine Saint-Jean d'Aumières le 26/07/18.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

barbuscia trinacrien sicile polar policier nouvelles
marduk black metal suède cd