Chroniques vinyles
12
Nov
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Destruction bilatérale de cire en fusion !

Non, pas de scientologue en reconversion chez TRAVØLTA mais bien un groupe de crust grindcore passablement énervé, et ce même en cas de passage sludge, le goudron en fusion tu t'le ramasses en pleine tronche, mais faut bien ça quand on veut éduquer les masses à la dure : fuck war, fuck arms, fuck multinational corporations / capitalism, fuck trends (and Phil Anselmo, après tout pourquoi pas ?) ! Le groupe belge a déjà sorti une poignée de split vinyles et on lui souhaite de continuer sur sa lancée tant sa prestation ici nous enthousiasme, greuaaaargh !!!

https://travoltakvlt.bandcamp.com/album/split-7-with-boom

On est super fan des morceaux et de l’attitude sans compromis des toulousains de BOOM (clique bordel, clique !), et c’est encore une bonne bagarre sonique qui nous attend sur leur face, cinq morceaux comme les cinq doigts de la main qui claque bien dur les beignets, ceux de la télévision, du capitalisme ou de l’intolérance. Tout ce qui fait que ce monde ressemble de plus en plus à un gros tas de merde. Heureusement restent les défouloirs que chacun trouve où il peut. Donnez un micro, qu’on puisse se faire saigner les cordes vocales comme avant ! Et surtout : Play short, play fast ! Boom !

https://boom666.bandcamp.com/album/split-with-trav-lta-7

L’emballage est splendide, la pochette se déplie pour montrer paroles, explications, photos… Rouge, vert, noir, voici toutes les couleurs d’un vice qu’on recommande chaudement de se procurer, bien qu’il ne risque pas de calmer les claustros à qui les concerts manquent pire que la drogue la plus addictive. Enfin de quoi casser ces putains de murs, et même en cassette si tu cherches bien !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

festival metal death black
louis de funès oury rabbi jacob
french black death metal split cd
thrustor american speed metal cd
usa satanic death metal deicide cd