Documentaire
08
Déc
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

féminisme punk rock musique livre

« On a beau dire, on a beau faire, le vieux monde va s'écrouler » disait le poète.

Pourtant, il semble que certaines choses ne doivent jamais changer que lentement et par la force, particulièrement l'accès des femmes aux instruments de musique et à tout ce qui fait que le rock'n'roll est une expression de liberté ouverte à tous et toutes donc, et le punk rock d'autant plus, puisque c'est plutôt celui-ci qui est étudié dans ce volume, ce genre iconoclaste a priori sans barrière qui devait ouvrir une plus large place de l'espace scénique à la communauté féminine. Même là dans cette situation singulière la chose ne s'est pas faite en un jour et c'est tout un cheminement de questions qui est à refaire pour comprendre le courage de certaines actrices de la scène punk. Pour Viviane Albertine des SLITS, celle de savoir pourquoi elle s’est lancée au départ compte pour du beurre. « La vraie question, c'est pourquoi je ne l'ai pas fait plus tôt », aucun des hommes de l'époque qui montaient des groupes ne se posaient les questions que se sont posé ces femmes qui ont puisque c'est comme ça choisi de ne s'inspirer que d'elles-mêmes car, à de rares exceptions près, on ne peut pas dire que les chanteuses / artistes punk féminines aient souvent eu les joies promotionnelles de la télévision pour inspirer d'autres à faire de même.

« Notre chemin est parsemé d'embûches particulières, qui rendent nos victoires plus savoureuses »

Vivien Goldman, née dans une famille juive particulièrement orthodoxe, a toujours aimé la musique, a toujours aimé danser et a bâti toute sa vie sur cette passion qui l'a menée à une multitude de professions : journaliste, musicienne, chanteuse, réalisatrice, éditrice, elle a été de toutes les aventures punk depuis 1975 et ses débuts à la rédaction de Sounds. C'est là qu'est publié son texte fondateur Women in rock, quitte à braquer une partie de la rédaction et du lectorat encore un peu ancrée dans le patriarcat habituel, celui qu’envoie chier un Poly Styrene déchaînée devant les yeux de l’autrice (le mot est moche quand même, il faudrait trouver mieux, auteure n’est pas top non plus, au travail ! Pourquoi pas plume qui en plus est féminine ?) qui va se donner pour mission de recenser, interviewer, écouter, chroniquer des groupes de partout dans le monde. Le livre est heavy-demment une mine dans laquelle il faut piocher sans merci donc ! D'innombrables formations n'ont pas la lumière qu'elles méritent, peut-être pas forcément toujours à cause de leur genre, mais cela a certainement un impact. Une excellente lecture qui remet avec sérieux - mais non sans humour - certaines pendules à l'heure.

Le jeu de tenter d'écouter les morceaux cités en sommaire de chaque chapitre est osé mais faisable et il y a de sacrés découvertes à faire, prière de faire preuve de curiosité !

Et voici enfin quelqu'un qui cite Diamanda Galás au passage !

245 pages parfois illustrées de photos en noir et blanc, 20 €
ISBN : 9791027802500

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

english indie post-punk rock cd
kreator allemagne thrash metal reportage