Une petite contribution ?

Chroniques romans
21
Sep
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N°161 - director’s cut]

« Les manœuvres terrassent les faits ; et les déclarations de nos chefs d'État vont être bientôt emportées comme un toit de tôle par un orage de printemps »…

L’écriture est excessivement soignée, « L’abîme est bordé de hautes demeures », et, habitant celles-ci, vingt-quatre pontes de l'industrie et de la finance allemandes (dont les noms ne sont inconnus de personne : Krupp, Siemens, IG Farben, Agfa, Varta, Allianz, Telefunken, Opel…) se réunissent au palais du président de l'assemblée, Herman Göring. Le chancelier Adolf Hitler fait lui aussi partie des convives et sa réélection une nécessité pour faire cesser l'instabilité qui gangrène la vie politique du pays et surtout écraser dans l'œuf toute tentative de prise de pouvoir des communistes. Hjalmar Schacht, bientôt président de la Reichsbank et ministre de l'économie, est là pour faire la quête « devant ces vingt-quatre machines à calculer aux portes de l'enfer ».

La suite ne sera pas semblable génuflexion mais le chancelier d’Autriche se verra contraint de signer une infâme réédition, l’auteur tente d’ailleurs, quitte à s'adresser parfois aux lecteurs à la première personne comme pour l'inviter à s'approcher un peu plus de l'écran de l'histoire qu'il écrit, d’ébranler les images qui habitent les crânes, celles où l’« on y voit, dans des plans savamment cadrés, avancer les blindés allemands au milieu d'une foule en liesse. Qui pourrait imaginer qu'ils viennent de subir une gigantesque panne ? ».

Vuillard sait - et se fait un plaisir de - détailler les événements non sans ironie mais montre également une recherche documentaire poussée, et sait être drôle dans la tragédie souvent rejouée par fictions interposées, par exemple à propos de l’épineuse comédie de Ribbentrop lors de l'Anschluss et de la diversion façon tennis ou des « glorieux » chars immobilisés à la frontière, tu parles d'une pagaille ! Lumineux.

150 pages, 16 €
ISBN : 9782330078973

Lecture complémentaire : La Vie mondaine sous le nazisme de Fabrice d'Almeida (Perrin / Tempus - 2009).

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac