Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
18
Juil
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Énième exemple de la grande qualité de la scène black metal russe,

BLACK WOOD a forgé avec talent (et expérience, puisque le groupe voit son origine remonter à 1990 sous un autre nom) un alliage de colère et de mélancolie et livre avec ce troisième album huit titres terriblement efficaces dont la vitesse varie du mid-tempo au rythme effréné d’un blast-beat organique et crédible en passant par le doomy lugubre. L’ambiance sombre qui règne et les cris terribles du chanteur aspirent l’auditeur dans un maelström cru très convaincant. Ne devient-il pas inutile, à force, de préciser que TSK! a encore fait fabriquer un objet quasi parfait ? Pochette ouvrante, poster inclus, disque lourd dans une pochette vêtue de noir - quoi de plus logique ? - pour 300 copies numérotées à la main. Le travail du label est un hommage permanent et sincère aux artistes qui sortent des disques chez lui, faudrait voir à en prendre de la graine chez beaucoup de ses confrères occidentaux. La chose est également sortie en CD, la encore en tirage superbe et limité.


https://rthdxfff.bandcamp.com/album/the-worst


P. S. : on a aussi évoqué dans nos pages la réédition du premier album du groupe, voir BLACK WOOD [Rus] Religious (Thou Shalt Kill! Recs) 2003 Réédition 2013

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac