Chroniques CD
12
Mai
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Alors que du nuage de fumée du bar ne sortait précédemment

 

(voir par exemple ici : Tom Waits [Usa] Closing time (Elektra) 1973 Réédition 1992 ?) que romantisme swing et jazzy, raffinement mélancolique, ici on retrouve un Tom Waits taquin et qui pour troisième album propose une prestation enregistrée devant quelques dizaines de personnes pour donner à Nighthawks le côté honkytonk destroy (qui a dit Barfly ?!) qu’il désirait pour cet album. Onze titres, souvent accompagnés d’intros parlées, limité scatées, toujours rigolardes et néanmoins moments importants à part entière pour contribuer à l’aura speakeasy de ce concert. La formation qui l’entoure depuis The Heart of saturday night (voir ici : Tom Waits [Usa] The Heart of saturday night (Elektra / Asylum Recs) 1974 Réédition 1989) est formidable : Pete Christlieb au sax’, Bill Goodwin à la batteuse et Jim Hughart à la contrebasse, accompagnés pour ce set de Miki Melvoin au piano, jouent le jeu et entre technique et feeling transportent l’extraterrestre voix de Tom Waits vers l’infini... Encore un grand disque à la croisée des chemins jazz, folk et blues, l’attitude de l’homme s’approchant, elle, de l’orée du punk rock naissant.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

free punk garage rock belgique cd
ac/dc hard rock australie cd