Chroniques CD
08
Mai
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Le second album de Tom Waits se caractérise par un penchant vers le crooner bluesy et swing,

 

 

un Sinatra porté sur une certaine mélancolie et débarrassé de sa gouaille parfois désagréable. Beaucoup de piano et de saxo version cool pour cadrer dans du beau bois l’oeuvre de Waits qui livre sur ce disque onze compositions sacrément réussies, emplies de poésie et de mélodies jazzy terriblement accrocheuses dans leur rythme autant que dans leurs couleurs, plutôt sombres genre fin de soirée à la tête lourde, la cigarette fume encore dans le cendrier, le fond de whisky oscille lentement dans son verre pendant que deux mains virtuoses courent sur le clavier du piano d’un bouge où Bukowski et Fantesembleraient avoir pu s’être rencontrés, ayant pour une miraculeuse fois la magnifique idée d’attendre la fin du concert pour foutre leur boxon habitu-Hell. Superbe pour un moment peaceful. Et sans glace le whisky, merci. 

 

Chronique de l’album précédent ? Ben c’est là, tout simplement : Tom Waits [Usa] Closing time (Elektra) 1973 Réédition 1992 ?

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

sodom german speed thrash metal cd
ldoh goregrind grindcore holland cd
kiss hard glam rock double vinyle
cleef spencer stegani western spaghetti
french surf music toulouse cd