Chroniques CD
23
Oct
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans Abus Dangereux N°143]

« Une exploration douloureuse de l’automédication, peinte aux couleurs de la guerre » ?!

Pas besoin de chronique avec une phrase d’introduction d’une telle précision ! Pour faire moins lapidaire, disons que le duo new-yorkais Michael Berdan (voix pour la plupart du temps hurlée) / Ben Greenberg (tout le reste du boxon) a réuni dans un creuset un bien dangereux alliage en fusion comportant des éléments de post-punk, de metal, de noise, d’industriel et de musique électronique avant de le propulser violemment en pleine face d’un auditeur qui ne s’attend forcément pas à une telle déflagration.

Un album éprouvant, transpirant le malaise d’une vie sans issue et les soubresauts vains de personnages pour s’en sortir. Autant dire un disque à déconseiller aux aficionados de l’espoir car malgré un message pas si négatif (appel à transcender sa colère), celui-ci risque de n’intéresser que les fans de metal punkoïde et nihiliste. Personnellement, bien sûr, on aime.

https://unifuckingform.bandcamp.com/album/wake-in-fright   

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

anthrax american speed thrash metal cd
funeral bitch speckmann death metal usa vinyle
inepsys metal progressif france cd
alice cooper hard shock rock cd