Chroniques vinyles
10
Déc
2002

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Il aura fallu douze piges pour qu’une version vinyle de The Process to Define the Shape of Self-Loathing sorte après celle en CD de chez Adipocere (et ses « Bags of money », of corpse) 1.

MORGUE méritait bien ça, et l’album n’a pas pris une ride, la bastonnade est intacte, l'amertume et la violence palpables, l'accouchement dans la douleur donne également de beaux bébés, en voici un qui ne lésine pas sur les cris, mais que tu n'as pas intérêt à fesser. Don't mess with MORGUE.

Haispècheuly en cire noire (y en a aussi de la transparente pour ceux qui veulent voir ce qui se cache derrière).

On est fort aise de retrouver notre Dead Church entouré de tant de contacts très chers, salut donc à Pat, Fred, Willy, Virgil, Seb, Bernard !

1 afin de lire plein d’autres chroniques à l’occasion, clique juste sur les noms en rouge.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac