Une petite contribution ?

Chroniques CD
23
Déc
2020

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Passons sur le nom qu’un Grand avait autrefois adopté et les visuels légèrement clichés,

on a affaire ici, surprise, à un black / death à tendance symphonique typiquement connoté début des années 2000 et, tant qu’à y être, plutôt du genre très bien foutu quand on supporte le style, pensez donc à DIMMU BORGIR époque Puritanical euphoric misanthropia, collez-lui une méchante voix grave qui vient du fond des tripes et de très bonnes parties de guitares variées et imaginatives et vous ne serez pas loin de la vérité.

Sauf que le groupe, gare aux méprises, ne fait pas dans la copie mais s’évertue à créer un univers complexe qui ne manque pas d’attraits (ce côté expérimental / progressif parfois à la croisée du jazz et de la musique dite contemporaine sur Ghosts par exemple, mais aussi sur From the depths, clairement une voie à explorer plus encore), une très bonne surprise qui plus est venue de France, on ne s’attendait pas à un anachronisme aussi réjouissant quand on ne cesse de répéter à corps et à cris d’arrêter d’aller chercher à l’étranger ce que les locaux savent très bien faire, quitte à parfois botter le cul des cadors grâce, on a parfois tendance à l’oublier, à une production qui déménage sec.

Et puis tiens, pour la peine, on a même droit à une reprise musclée de BEHEMOTH, Inner sanctum.

6 + 6 + 6 / 20, les labels auraient grand tort de ne pas jeter une oreille à cette autoproduction, là par exemple :

https://sanctuarytheband.bandcamp.com/album/resilience

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

extreme brutal death metal france
rock critic géant vert benhito magazine
mutiilation black legions metal bootleg cd