Chroniques CD
05
Aoû
2006

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

french grindcore cd blockheads

Un tel besoin de violence ne peut être mesuré, il nous faut le max, si possible avec des gens intelligents au micro.

Comme NAPALM DEATH et TERRORIZER, BLOCKHEADS a enchaîné les albums d’une inconcevable brutalité tout en maintenant un discours lucide et sans compromis sur le monde qui l’entoure. Pas de surprise alors avec ce quatrième disque, qui sort tout de même quatre ans après le terrible Human parade 1.

Et à chaque fois c’est le même choc : comment ces musiciens peuvent-ils déployer une telle puissance sans risquer une combustion spontanée, voire carrément une implosion ? De plus, cette rondelle sortie chez Overcome après une époque Bones Brigade a été pourvue d’un son massif (Stéphane Buriez de LOUDBLAST aux manettes) qui aide bien cette nouvelle salve à faire un maximum de dégâts.

…Exploitation, power abuse, alienation,
Mind control, deception, illusion,
Money, despair, profit,
Greed, lies, scorn…

mais aussi les frontières, la pédophilie, la prédominance de l'économie prédatrice des multinationales, le racisme, la guerre, le créationnisme, le fanatisme, l’ignorance, le machisme religieux, bref un joli petit catalogue de ce que la saloperie d’humanité fait de mieux, précipiter ses congénères dans les flammes plutôt que de reconnaître des erreurs vieilles comme « son » monde. Le serpent ne cesse de se mordre la queue, et homo informaticus ne veut toujours pas reconnaître qu’il n’est qu’un animal au fond, frustré par l’hypocrisie générale ?

Plus dure sera la chute, qui ne fait que s’approcher, de plus en plus vite et BLOCKHEADS est une sonnette d’alarme surpuissante avec cette énième bombe, venez à moi les petits tympans, soyez les témoins de l’inexorable mort du monde !

1 afin de lire plein d’autres chroniques à l’occasion, clique juste sur les noms en rouge.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

repugnant swedish death metal vinyle lp
gbh punk rock angleterre concert reportage