Chroniques CD
14
Déc
2007

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Découverte et grande claquasse dans la gueule que ce quatrième méfait des JABUL GORBA.

Superbe digipack avec illustrations vraiment originales et réussies, un bel objet d’entrée de jeu. Mais ce qui frappe, concasse, lamine, c’est bien la détonante musique contenue (avec difficulté) dans ce disque. Une horde sauvage où peuvent être identifiés le duo Kusturica / Bregovic, des punks crétus sales et méchants, des clowns bourrés, un rasta ska paumé sous acides et ARTHUR H un jour de bronchite. Oui, vous vous en doutez avec ce genre de cocktail faut faire gaffe à allumer sa clope dehors de peur que la pièce ne s’embrase pour un rien. Rebelle, foutraque, mélodique, poétique et sauvage, cet album est tout simplement un enchaînement de morceaux tonitruants où se croisent quantité d’instruments (en plus de la formation classique : accordéon, cuivres et autres réjouissances sonores), humour absurde, ironie vocale et virtuosité musicale, un vrai régal touchant et néanmoins puissant, méchamment rock’n’roll. Sur scène ce groupe est tout simplement prodigieux.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

psychédélique rituel japon féminin
andree bonnel nécrologie bédarieux