Documentaire
21
Sep
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l'origine dans Abus Dangereux N° 139]

« La pop est en somme une façon subtile de combler le vide par le vide. D’amasser du non-sens. Parce qu’un excès de sens ou de " signifiant " exclurait de facto une partie du plus large public possible ».

En musique, la pop règne du milieu des années 50 à la fin des années 60, d’abord parce que la musique pop (populaire) englobe tout sauf la musique classique. « Le terme […] se répand à ce moment charnière où la musique n'est plus un métier réservé à des professionnels, mais devient l'apanage de tout un chacun ». Dans un même ordre d’idée, le pop'art va à la rencontre de la rue et de la grande consommation, tout devient Art (merci Marcel Duchamp !) et le traumatisme encore frais de la seconde guerre mondiale doit être apaisé : « le consumérisme sera tout autant un antidote aux privations qu'une prise de conscience du côté désespérément éphémère des biens matériels dans une Europe en ruines ».

Mais la pop culture ne se limite pas aux arts plastiques et à la musique, l’auteur aborde aussi les domaines du cinéma, de la littérature, de la mode, des médias et même de la philosophie dans ce très chouette bouquin non dénué d’humour et très intéressant. Notons que pour du « jetable », le monde a conservé une grande et vive mémoire de la pop toujours à la mode aujourd’hui, suffit juste de voir le nombre d’expositions qui tournent autour en ce moment.

160 pages, 12 €

ISBN : 978227800636

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

jules dassin comédie policier romantique film