Une petite contribution ?

Chroniques concerts
11
Sep
2000

[Publié à l’origine sur Dead Church #6]

Juste quelques lignes pour inciter mon lectorat à ouvrir leur esprit à d'autres styles, ici la chanson frangaise alambiquée.

Le ARTHUR n'est autre que l'humble fils de l'illuminé Jacques Higelin, pouvant être aussi bien poète lunaire que bouffon amer. Et cela s'entend : ARTHUR transpire son père, de la voix à la parole, surréalisantes à souhait... Une rare maîtrise de son instrument (piano) l'impose en musicien accompli et la séduction du public est proprement étonnante... Un festival à la fois émouvant, burlesque et noir. Une merveille à méditer.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac