Chroniques vinyles
02
Sep
2011

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Une sorte d’obi mortuaire orné des logos des groupes respectifs entoure le très bel emballage de cet objet génial,

dépliez donc au plus vite cette superbe pochette donc nous vous réservons la surprise bordel !

Il est question de death metal ici, et à l’ancienne s’il vous plaît : noir, sinistre et dont les mélodies vénéneuses n’hypnotisent que pour mieux assommer ensuite, témoins les compositions respectives de ces deux groupes allemands ayant des membres en commun.

HATESPAWN 1 se distingue avec The Invocated awakening, rapide soupe de phalanges qui exhale des vocaux glaireux du plus bel effet, on s’en décrocherait le citron à force de le secouer, un peu comme sur les vieilleries d’AUTOPSY quand le tempo troque le monolithique pour le speed !

CHARON quant à lui a moins misé sur la mélodie que sur l’atmosphère, entre dingue et occulte, on imagine un rituel un rien barbare avec une telle bande originale, peut-être à cause de ces micro-pointes de thrash dans les rythmiques, incisives à souhait.     

Vinyle noir aspergé de blanc, genre marbré comme une tombe, la classe intégrale, une tuerie !

1 voir aussi DEAD CONGREGATION [Gre] / HATESPAWN [Ger] Split (Nuclear Winter Recs) 2009

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

groove metal progressif cd france stoner
punk rock france les sheriff vinyle
funès comédie yves robert navet