Chroniques vinyles
11
Nov
2014

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Il semble bien que ce split soit la première sortie

des tchèques de MURUROA (on sent l’hommage rendu à la France grâce à ce choix de nom de groupe) et l’ensemble sonne très pro et ne manque pas d’arracher un maximum au moyen d’un grindcore crusty, rapide et sauvage, on aurait bien commenté les textes inclus s’ils n’étaient présentés dans leur langue biscornue d’origine dont, avouons-le, nous n’avons aucune connaissance, notons quand même au passage une reprise, à forte teneur de violence, du Crocodila des excellents RATOS DE PORAO.

https://www.facebook.com/pages/Mururoa-Grindcore/124233334369651

On parle aussi de Brésil en face B avec les exactions de BAIXO CALAO de Belem qui a déjà deux disques dans ses bagages, d’ailleurs on les retrouve réédités sur ce LP en compagnie de huit titres inédits enregistrés en 2013. Attendez-vous là encore à une face de grindcore qui déménage, mais cette fois avec une voix aiguë hurlée qui use particulièrement la patience. Ceci dit, ça joue bien, et vite. L’essentiel quoi.

https://www.facebook.com/pages/Baixo-Cal%C3%A3o/243906019001026

Un split très beau très pro symbole de la passion de tout un tas de gens des quatre coins de la planète déterminés à sortir de la bonne musique dans un bon esprit. Cool ! Vinyle rouge marbré de noir, 525 copies.

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

hard rock heavy metal danemark vinyle
death metal grindcore mudrian musique