Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
03
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Sont-ce les cures de désintox obligatoires, le son Bob Rock, ou bien une révélation ?

En tout cas, ce Dr. Feelgood a plutôt une pêche d’enfer après deux albums pas forcément au niveau des deux premiers 1 et des incidents parfois dramatiques dans l'histoire du groupe à gros cheveux.

Le morceau-titre est pratiquement impossible à extirper de sa tronche, Rattlesnake shake regorge de riffs solides et entraînants à la fois, Kickstart my heart, Sticky sweet ou She goes down dynamitent gentiment cervicales et zygomatiques, et, presqu’au-delà du seuil de tolérance à cause de leur forte teneur en sucre, même Same ol’ situation et la power-ballade Time for change passent encore.

Bon, honnêtement, tout n’est pas véritablement de notre goût là-dedans (Slice of your pie ou la ballade Without you ne sont pas vraiment indispensables au fan de hard rock si on peut se faire maître, et Don’t go away mad, très pop, n’est pas vraiment notre came). Si le discours reste très basique (cul / fiesta), musicalement l'album a une bonne partie faite de bons moments, les amateurs du genre apprécieront forcément.

1 Dans l’ordre, on a causé précédemment de Too fast for love, Shout at the Devil,Theatre of pain et Girls girls girls.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac