Chroniques vinyles
19
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Après l’immense déception ressentie à l’écoute de l’album précédent 1,

il y avait de quoi craindre une rapide descente aux enfers dont étaient victimes tout un tas de groupes légendaires pour qui la nouvelle décennie n’annonçait death-y-dément pas une bonne période (on pense ici, pour diverses raisons, à ZZ TOP, MOTÖRHEAD, AC/DC, VAN HALEN, AEROSMITH, TED NUGENT, RAINBOW, pas tous au top de leur forme en 1982 face à l’assaut des IRON MAIDEN, DEF LEPPARD, SAXON, TRUST, VENOM, ACCEPT ou même le SCORPIONS nouvelle formule entre autres, chauds comme la braise malgré chez certains d’entre eux aussi des soubresauts au niveau personnel).

From an unknown land and through distant skies came a winged warrior. Nothing remained sacred, no one was safe from the Hellion as it uttered its battle cry…Screaming for vengeance.

Et voilà que JUDAS PRIEST décide de taper du poing sur la table en sortant une fort jolie bombe. Tout en gardant ce don développé tardivement de sonner grand public, le groupe multiplie les morceaux les plus hard possibles, témoin cette ouverture dantesque sur la doublette The Hellion / Electric eye, devenue instantanément membre de la liste des grands hymnes du groupe au même titre que le sauvage Screaming for vengeance ou le teigneux You’ve got another thing comin’. Et de sacrées autres compositions se pointent à leur tour : Bloodstone ou Riding on the wind tapent fort et bien (et les grattes se défoulent), Fever et Devil’s child ne dépareillent pas forcément, nom de dieu que ça fait du bien !

Bon, (Take these) chains and Pain and pleasure sonnent certes un peu trop radio-séduisants pour votre non-serviteur mais franchement, vu le nombre de classiques dans la cartouchière, cette pochette kitschocultissime, cette production costaude, on pardonne certainement un des meilleurs albums de JUDAS des années 1980.

1 afin de lire plein d’autres chroniques sur les groupes cités, clique juste sur leur nom en rouge.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

rockabilly psychobilly garage rock france cd
maurice dantec science fiction livre