Chroniques vinyles
03
Déc
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

abk terror shark split vinyle thrash metal

Montpellier Rock City à l’assaut des baffles avec un télescopage sur cire mémorable !

Un début de face à la DEAD KENNEDYS et bang, Lost Life fonce dans le tas avec un arsenal sonore toujours situable entre crust, thrash metal et hardcore punk, et maintenant qu’on y pense, plus on écoute et plus on se dit que MASS MURDERERS méritaient une descendance aussi puissante et classieuse. Nuclear Dancing, Laisse-Moi Crever (« But alors you are French ?! », la BONNE idée que voilà !, Disappointment (du dark au speed motörheadien) et Memories of Hope complètent la furieuse sélection en présence, un putain de pied pour l’amateur de destruction de cervicales, particulièrement quand on sait le retentissement que sait donner ABK à ses concerts, systématiquement imparables avec un chant charismatique, des six-cordes qui balancent du gros riff non sans une certaine finesse quand il faut insuffler la mélodie et, croyez-nous sur parole, une des meilleures sections bastonno-rythmiques de la scène française, si celle-ci existe.
 

https://allborderskill.bandcamp.com/album/split-lp-with-terror-shark

Avec une sortie tous les cinq-six ans, TERROR SHARK lui non plus ne sature pas les marchés de machins inutiles, une douzaine de morceaux au total est en fait le nombre parfait pour une setlist, même si certains sont très courts. Ici on en trouve six, I'm In Charge, Cauliflower, No Time, Raise Your Fist To Fly (Superman), G.F.Y.A.D. et Take It Up, de courtes bombes thrashcore qui vont droit à l’essence y Hell, le fun, le mosh, le core, dans la chaleur de la bagarre d’une fosse pleine de crétins et de machins gonflables que l’ont finir par se prendre dans l’œil puisque l’oreille a d’ores et déjà succombé. On sera toujours client de cette école de metal « simple » et efficace qui ne se prend pas la tête avec les artifices et les comportements de stars du quartier à qui il faut toujours rappeler d’où ils viennent. TERROR SQUAD vient du pit, y met le feu et c’est là qu’il y mourra, pas besoin de leçon de voyance, c’est dans le sang, un mode de vie !
 

https://666terrorshark.bandcamp.com/album/split-lp-with-all-borders-kill

Couv’ de Batarterror dans la grande tradition thrash fun, top classe en format trente-centimètres, et en plus d’un insert avec des illustrations et des mots pleins de lettres, on a trouvé des autocollants dans la pochette en plus, merci les amis !

La production quant à elle partage entre, face KILL, Boucherie Collective et Disvlar et, face TERROR, Las Vedas Studio et Côte de Prôd, du beau monde pour un max de bruit !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac