Fanzines
09
Nov
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

On n'est plus aussi nombreux qu'avant à commettre ce genre de boulot, les fanzines papier,

mais certains sont parfois de retour après des hiatus impressionnants, témoin B. R. A., zine bordelais qui avait sévi entre 2000 et 2007 et qui revient en 2019 avec un sommaire solide pour qui s'intéresse à l'histoire du rock hexagonal entre autres.

En effet, on y trouve une longue interview d'Éric du groupe bordelais SÉRIE NOIRE qui rejoignit EJECT à Montpellier avant de retourner au bercail trouver un giron au sein de CAMERA SILENS. Après la dissolution de ceux-ci, ce sont entre autres WHODUNIT (pas ceux-là, les autres), MUSH, M. U. L. (avec copain Stef d'AGGRESSIVE AGRICULTOR !) et THE ROOKIES qu’il rejoignit, joli cursus pour un homme au discours lucide et positif.

Sont aussi au programme deux des raisons de la résurrection du canard, les interviews (datées de février 2007, mieux vaut tard que jamais !) de deux légendes de la musique jamaïcaine : Junior Murvin (mort entre-temps) et U-Roy, mais les scènes basque (article biographique sur ZAKARRAK mais aussi un autre qui évoque le chanteur Fermin Muguruza de KORTATU / NEGU GORRIAK au sujet de son film Black is Beltza) et italienne (hommage à Sigaro / FUORI DAL GHETTO / BANDA BASSOTTI / Gridalo Forte) sont aussi représentées.

Suit une belle série de chroniques dont l’auteur au ton franc (ha !) et volontiers intransigeant sait carrément de quoi il parle quand il s'attaque aux dernières trouvailles punk / hardcore ou reggae qui l'a croisées dans les bacs ou dans sa boîte aux lettres. Il est heureux de tomber aussi sur une rubrique livres (zarb ce « Monde parallèle »…) / fanzine et sur une petite vieillerie avant la fin , une archive de Sud-ouest de juillet 1980 pour ceux qui comme nous avaient deux ans et n’ont pas pu le lire en direct.

La chose ne coûte que 2 €, offre beaucoup à lire, pas mal d'illustrations et on recommande donc quand on s'intéresse à une scène un peu différente de celle que l'on a d'habitude comme repas culturel. Et un rappel, lisez pour prolonger : Trente ans de cavale - Ma vie de punk de Gilles Bertin (Éditions Robert Lafont - 2018).

44 pages A5

fanzinebra@hotmail.com

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

patrimoine viticulture occitanie photographie