Le guide du Kroût'Hard
27
Avr
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans La Pieuvre du Midi N°47]

Se restaurer en bullant chez Le Colibri

Si la brusque mode des restaurants mobiles, ou food trucks pour les anglicistes forcenés, a donné la chance à de fieffés glandus de refiler leur infâme rata à vil prix, elle a aussi donné depuis à d'authentiques passionnés la possibilité de nourrir leur monde avec des menus lorgnant pour beaucoup vers le bio, voire le végétarien.

Au hasard d'une rencontre de travail pour le moins décontractée, c'est route de Corneilhan, à quelques mètres de la ferme biterroise, que les papilles vont être ravies par la carte totalement affriolante (et estampillée « cuisine de saison maison » selvoupli !) du splendide J7 du Colibri.

Tout ça tombe bien, la faim est bien là, tapie dans l’ombre, goûtons donc au plus vite, qui sa tarte légumes-truite, qui ses steaks de betterave, avant de défaillir connement sous ce soleil bastonneur ! L’invitation au déjeuner sur l'herbe n'en est que plus tentante d'autant que les plaids, nous dit-on, viendront bientôt prêter leur confortable concours au milieu de cette kyrielle de fleurs qui explosent de partout en ces premiers jours de pré-printemps.

Le goût atypique du fondant au chocolat et aux épices s'installe sur le palais qu'il faut déjà repartir mais on retient l'adresse (changeante toutefois, puisque le couple hyper-sympa derrière le comptoir sévit aussi route de Pézenas suivant les jours). Plus d’infos là pour les gourmands impénitents :

https://www.facebook.com/LeColibri7ici/

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !